Les bases du solfège

Les notes étrangères


On dit qu’une note est « étrangère » lorsqu’elle ne fait pas partie d’un accord, mais qu’elle est quand même reliée mélodiquent aux notes dites « réelles » de l’accord.


Passage : (p)

La note de passage est une note étrangère qui passe entre 2 notes d’accord dans un mouvement ascendant (qui monte) ou descendant (qui descend) conjoint. Il peut y avoir deux ou plusieurs notes de passage à la suite (cf. exemple ci-dessous). Elle doit obligatoirement continuer son mouvement dans le sens commencé, sans pouvoir revenir en arrière.

Elle se situe sur un temps faible.


Broderie : (b ou d.b.)

La broderie est une note étrangère de mouvement conjoint avec ce qui précède et ce qui suit, et qui revient sur la même note d’un accord. La broderie et la note de passage débute de la même manière, cependant la résolution n’est pas la même. Cette note étrangère doit obligatoirement revenir à son point de départ. Elle peut être simple (b) ou double (d.b.)

Elle se situe sur un temps faible.


Échappée : (é)

Une échappée est une sorte de broderie incomplète qui se réalise par mouvement conjoint et qui peut être supérieure ou inférieure. La résolution se fait le plus souvent par mouvement contraire, sur une autre note de l’accord. C’est la saule note étrangère qui puisse être quittée par mouvement disjoint.

Elle se situe sur un temps faible.


Anticipation : (ant.)

L’anticipation anticipe le son de l’accord suivant, mais devient par conséquence étrangère à l’accord précédant. Il faut noter qu’elle est donc par définition une note réelle pour l’accord qui la suivra. On l’emploie assez fréquemment dans les fins de phrases.

Elle se situe sur un temps faible.


Appogiature : (app.)

Une appogiature est une note qui se résout conjointement sur une note de l’accord. Elle peut être simple ou double, car on peut entendre successivement l’appogiature inférieur et l’appogiature supérieur d’une même note sans être obligé de répéter deux fois la note de résolution.

Elle se situe sur un temps fort, mais également plus rarement sur un temps faible.


Retard :

Le retard est une prolongation d’une note réelle de l’accord précédent, devenant donc étrangère à l’accord suivant.

Elle se situe sur un temps fort.


Pédale :

Une note pédale est une note tenu qui est réelle à l’accord précédent, mais étrangère à l’accord suivant. Elle ne peut être étrangère à plus de deux accords suivants, et doit se résoudre sur l’un des accords. Elle peut durer plusieurs mesures. La plupart du temps, une note pédale est la tonique ou la dominante du premier accord.


Les images viennent des wikisources.