Documentation

Screamin’Jay Hawkins – I Put a Spell on You


Jalacy Howkins est né le 18 juillet 1929 à Cleveland dans l’Ohio aux États-Unis et est mort le 12 février 2000 en France à Neilly-sur-Seine. Auteur, compositeur et interprète de Rythm and Blues, il est célèbre pour ces fulgurances, son charisme et sa folie. Faux os dans le nez, serpent factice et peau de léopard, Screamin’ Jay Hawkins savait jouer des accessoires comme des préjugés, allant même jusqu’à rentrer sur scène dans un cercueil.

Le chef-d’œuvre « I Put a Spell on You » sorti en 1956 marquera un tournant majeur dans sa carrière. Au départ écrite comme une ballade classique et bien propre, elle deviendra un hymne à la folie et au désespoir. Son interprétation très théâtralisé de la déraison amoureuse et de la possession injecta à son single un immense succès mondial. Rendez-vous compte : plus d’un million d’exemplaires vendus sans passer par le hit parade ! Le titre fut censuré dans un premier temps par les radios américaines car jugé trop “riche en sons suggestifs et cannibalistiques”. Il sera retravaillé par la suite pour être commercialisé.

Screamin’Jay Hawkins raconta même qu’ils étaient complètement ivres quand ils ont enregistrés la piste, car son producteur Saul Zaentz avait ramené de l’alcool en studio, ce qui donna ce résultat étrangement délirant au morceau : « Je ne me souviens même pas de l’enregistrement. Avant, j’étais juste un chanteur de blues normal, j’étais juste Jay Hawkins. Tout s’est en quelque sorte écroulé sur place. J’ai découvert que je pouvais faire plus en démolissant une chanson et en la hurlant à la mort. »

Le titre fut ensuite repris par les plus grands noms de la musique comme Nina Simone (dont on parlera prochainement), Carlos Santana, Iggy Pop et Catherine Ringer ou encore Joe Cocker.


Nina Simone – I put a spell on you

Screamin’ Jay Hawkins – I Put a Spell on You